Archives de catégorie : Avant la Vente à Réméré

La vente à réméré est la solution extrême avant la perte de ses biens.

Lorsque la vente aux enchères est encore loin, il est indispensable de vérifier que toutes les solutions ont été envisagées.

Regroupement des crédits, recherche d’anomalies bancaires sont des solutions avant réméré qui doivent être envisagées.

Il est aussi important de se poser les questions suivantes en fonction de l’objectif visé.

Dois-je vendre mon bien ou le racheter d’ici quelques mois ?

Si je décide de vendre mon bien, il est préférable de ne pas engager de réméré quitte à perdre de l’argent sur son prix de vente. Cela reviendra moins cher au final.

Si par contre il est impératif de conserver le bien en propriété, la vente à réméré est le dernier recours pour y arriver. Il est alors indispensable de se projeter dans un avenir proche et d’être certain de pouvoir emprunter la somme nécessaire.

Les frais occasionnés par le réméré sont importants. Il faut majorer le montant des dettes d’environ +40% pour avoir une idée du rachat.

Ces frais comprennent :

  • Les dettes pures que provisionne l’investisseur qui achète temporairement votre bien immobilier.
  • Les frais d’enregistrement ou frais de notaire.
  • Les montants prévus pour l’occupation du bien.
  • Les intérêts prévus pour l’investisseur.
  • Les frais commerciaux.

Exemple : 200.000 euros de dettes, rachat du bien pour un montant minimum de 280.000 euros.

Enfin, il faut savoir que les opérations les plus courtes sont les meilleurs dans le cadre du réméré. La durée minimale est de 6 mois. L’idéal est de respecter ce délai.

Avant la vente à réméré

Réméré : la solution de derniers recours ! Avant de procéder à la vente à réméré, il est nécessaire si nous en avons le temps et les moyens, d’envisager d’autres solutions moins risquées et moins coûteuses. La vente d’un bien peut … Continuer la lecture

Publié dans Avant la Vente à Réméré | Marqué avec rachat prets, recours bancaire | Laisser un commentaire